Pour 2017, le Bureau prévoit toujours un taux de 2,1%, contre 1,97% en 2016 et 0,56% en 2015.

L'augmentation de "l'indice santé", qui sert entre autres au calcul de l'indexation des salaires, des allocations sociales et des loyers, serait quant à lui de 1,8% en 2017 et 1,3% en 2018, contre 2,09% en 2016 et 1,05% en 2015.

Enfin, l'indice pivot pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public, qui avait été dépassé en mai 2017, ne devrait plus être dépassé ni cette année, ni l'année prochaine.

Pour 2017, le Bureau prévoit toujours un taux de 2,1%, contre 1,97% en 2016 et 0,56% en 2015. L'augmentation de "l'indice santé", qui sert entre autres au calcul de l'indexation des salaires, des allocations sociales et des loyers, serait quant à lui de 1,8% en 2017 et 1,3% en 2018, contre 2,09% en 2016 et 1,05% en 2015. Enfin, l'indice pivot pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public, qui avait été dépassé en mai 2017, ne devrait plus être dépassé ni cette année, ni l'année prochaine.