Le nombre d'emplois créés n'est que provisoire et pourrait encore augmenter fortement, selon le Netherlands Foreign Investment Agency (NFIA), qui veille pour le compte du gouvernement néerlandais à attirer un maximum d'entreprises dans le contexte du brexit. Beaucoup de sociétés temporisent encore et attendent d'y voir plus clair avant de décider de quitter la Grande-Bretagne. Le NFIA précise être en discussion avec plus de 200 entreprises qui songent à un déménagement.

Amsterdam a été choisie le mois dernier comme nouveau siège de l'agence européenne des médicaments (EMA), jusqu'ici établie à Londres. Cette agence emploie 900 personnes hautement qualifiées.

L'an dernier, plus de 350 entreprises étrangères, parmi lesquelles Netflix et Merck, ont investi aux Pays-Bas un total d'1,67 milliard d'euros, ce qui a permis de créer 12.500 emplois, selon le ministère de l'Économie néerlandais.

Le nombre d'emplois créés n'est que provisoire et pourrait encore augmenter fortement, selon le Netherlands Foreign Investment Agency (NFIA), qui veille pour le compte du gouvernement néerlandais à attirer un maximum d'entreprises dans le contexte du brexit. Beaucoup de sociétés temporisent encore et attendent d'y voir plus clair avant de décider de quitter la Grande-Bretagne. Le NFIA précise être en discussion avec plus de 200 entreprises qui songent à un déménagement. Amsterdam a été choisie le mois dernier comme nouveau siège de l'agence européenne des médicaments (EMA), jusqu'ici établie à Londres. Cette agence emploie 900 personnes hautement qualifiées. L'an dernier, plus de 350 entreprises étrangères, parmi lesquelles Netflix et Merck, ont investi aux Pays-Bas un total d'1,67 milliard d'euros, ce qui a permis de créer 12.500 emplois, selon le ministère de l'Économie néerlandais.