En 2008, les 500 plus grandes entreprises de Belgique ont payé en moyenne 13,57 pc en impôt des sociétés par rapport à leur gain fiscal, contre 24,19 pc en 2001, ressort-il d'une réponse du ministre des Finances Didier Reynders à une question du député sp.a Dirk Van der Maelen, dont fait écho mercredi De Standaard.

Cette baisse est due en grande partie à la déductibilité des intérêts notionnels, mais aussi à la déduction des revenus définitivement taxés. Pour l'ensemble des entreprises du pays, le taux est passé de 19,94 pc en 2001 à 13,6 pc en 2008.

Le montant total de l'impôt des sociétés payé par le top-500 des entreprises présentes en Belgique est passé de 2,15 milliards d'euros en 2001 à 3,36 milliards en 2008. Mais dans le même temps, le gain fiscal passait de 8,9 milliards à 24,7 milliards.

Trends.be, avec Belga

En 2008, les 500 plus grandes entreprises de Belgique ont payé en moyenne 13,57 pc en impôt des sociétés par rapport à leur gain fiscal, contre 24,19 pc en 2001, ressort-il d'une réponse du ministre des Finances Didier Reynders à une question du député sp.a Dirk Van der Maelen, dont fait écho mercredi De Standaard.Cette baisse est due en grande partie à la déductibilité des intérêts notionnels, mais aussi à la déduction des revenus définitivement taxés. Pour l'ensemble des entreprises du pays, le taux est passé de 19,94 pc en 2001 à 13,6 pc en 2008. Le montant total de l'impôt des sociétés payé par le top-500 des entreprises présentes en Belgique est passé de 2,15 milliards d'euros en 2001 à 3,36 milliards en 2008. Mais dans le même temps, le gain fiscal passait de 8,9 milliards à 24,7 milliards.Trends.be, avec Belga