"Ceci démontre l'attractivité de la formation en alternance. Dans les métiers liés au secteur de la construction, cette augmentation atteint même 37%", précise le ministre.

"Pas moins de 85% des personnes qui sortent de l'alternance trouvent un emploi. Pourtant, certaines filières de formation ne parviennent pas à trouver de patrons formateurs", déplore-t-il encore.

Les personnes en formation peinent ainsi à trouver des patrons, singulièrement dans le secteur numérique: infographiste, community manager, ...

"En Allemagne, l'alternance est intégrée dans la culture des entreprises ! Nous devons en faire de même à Bruxelles. Il faut accompagner les entreprises pour qu'elles s'engagent dans la formation des jeunes", conclut le ministre bruxellois.