"La demande mondiale de brut en 2010 reste largement inchangée à 1 million de barils par jour (mbj), elle a été plus forte que prévue au premier semestre, soutenue par des mesures de relance dans les grands pays consommateurs, note l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans son rapport de septembre. Avec le déclin de ces mesures, la demande devrait reculer lors du second semestre."

Pour l'ensemble de l'année 2010 l'Opep table toujours sur une demande mondiale de 85,5 mbj, comme lors de ses précédentes prévisions. Ce montant devrait passer à 86,6 mbj en 2011, même chiffre que celui publié dans le rapport d'août.

Comme dans le précédent rapport, l'Opep précise que les principaux responsables de la croissance de la demande seront les pays à économie émergente comme la Chine et l'Inde. L'organisation indique cependant, dans son rapport, que "les efforts du gouvernement chinois de prévenir une surchauffe de l'économie pourraient conduire à une atténuation de la demande de brut dans les mois à venir".

Les Etats-Unis ont continué à jouer un rôle majeur dans la consommation mondiale de pétrole. Selon les derniers chiffres publiés, il semble que la demande américaine ait même été plus forte qu'attendue, note l'Opep. En Europe, au contraire, la consommation a continué de se contracter.

Trends.be, avec Belga

"La demande mondiale de brut en 2010 reste largement inchangée à 1 million de barils par jour (mbj), elle a été plus forte que prévue au premier semestre, soutenue par des mesures de relance dans les grands pays consommateurs, note l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans son rapport de septembre. Avec le déclin de ces mesures, la demande devrait reculer lors du second semestre."Pour l'ensemble de l'année 2010 l'Opep table toujours sur une demande mondiale de 85,5 mbj, comme lors de ses précédentes prévisions. Ce montant devrait passer à 86,6 mbj en 2011, même chiffre que celui publié dans le rapport d'août.Comme dans le précédent rapport, l'Opep précise que les principaux responsables de la croissance de la demande seront les pays à économie émergente comme la Chine et l'Inde. L'organisation indique cependant, dans son rapport, que "les efforts du gouvernement chinois de prévenir une surchauffe de l'économie pourraient conduire à une atténuation de la demande de brut dans les mois à venir".Les Etats-Unis ont continué à jouer un rôle majeur dans la consommation mondiale de pétrole. Selon les derniers chiffres publiés, il semble que la demande américaine ait même été plus forte qu'attendue, note l'Opep. En Europe, au contraire, la consommation a continué de se contracter.Trends.be, avec Belga