"Alors que les impôts sur le capital sont déjà élevés en Belgique, une telle proposition touche de plein fouet précisément les groupes cibles qui devront assurer la croissance et la création d'emploi à l'avenir", dénonce la fédération patronale selon laquelle "les entrepreneurs et les entreprises familiales seraient tout particulièrement visés" par cette mesure.

"Il existe déjà énormément d'obstacles à l'entrepreneuriat en Belgique: une taxation des plus-values lors de la vente d'une entreprise serait la goutte qui fait déborder le vase", conclut la FEB.

Belga

"Alors que les impôts sur le capital sont déjà élevés en Belgique, une telle proposition touche de plein fouet précisément les groupes cibles qui devront assurer la croissance et la création d'emploi à l'avenir", dénonce la fédération patronale selon laquelle "les entrepreneurs et les entreprises familiales seraient tout particulièrement visés" par cette mesure. "Il existe déjà énormément d'obstacles à l'entrepreneuriat en Belgique: une taxation des plus-values lors de la vente d'une entreprise serait la goutte qui fait déborder le vase", conclut la FEB. Belga