C'est l'une des mesures phares du jobs deal de Charles Michel : renforcer la dégressivité dans le temps des allocations de chômage afin que celles-ci deviennent de véritables " tremplins pour l'emploi ". L'idée est d'éviter que les personnes ne s'enlisent dans le chômage, en augmentant leur intérêt financier à saisir un emploi. " Ce ne sera pas une dégressivité plus sévère mais une dégressivité plus efficace ", a résumé le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V).
...