"En 2012, l'accalmie sur le front de la crise de la dette en Europe et les premiers signes d'une reprise économique globale devraient peu à peu atténuer la crise de confiance. En recul en début d'année, l'activité économique wallonne renouerait avec une croissance légèrement positive à partir du deuxième trimestre, soutenue par le raffermissement de la demande extérieure", analyse l'Iweps.

Le PIB wallon échapperait donc cette année à la récession attendue pour la zone euro. Toutefois, l'emploi qui avait enregistré une forte hausse en 2011 (12.000 emplois créés) devrait s'inscrire en léger recul (-0,2%) "en raison du ralentissement de l'activité et de l'arrêt programmé de certaines mesures publiques de soutien à l'emploi". Les pertes d'emploi sont estimées à 2.400 en moyenne annuelle, selon l'institut.

Avec Belga

"En 2012, l'accalmie sur le front de la crise de la dette en Europe et les premiers signes d'une reprise économique globale devraient peu à peu atténuer la crise de confiance. En recul en début d'année, l'activité économique wallonne renouerait avec une croissance légèrement positive à partir du deuxième trimestre, soutenue par le raffermissement de la demande extérieure", analyse l'Iweps. Le PIB wallon échapperait donc cette année à la récession attendue pour la zone euro. Toutefois, l'emploi qui avait enregistré une forte hausse en 2011 (12.000 emplois créés) devrait s'inscrire en léger recul (-0,2%) "en raison du ralentissement de l'activité et de l'arrêt programmé de certaines mesures publiques de soutien à l'emploi". Les pertes d'emploi sont estimées à 2.400 en moyenne annuelle, selon l'institut. Avec Belga