L'indicateur est ainsi retombé à -9, contre -6 en juillet et -7 en juin, qui était jusque-là son niveau le plus bas de 2019. La confiance des consommateurs est inférieure à sa moyenne à long terme depuis 1990.

"La baisse s'est principalement reflétée dans les composantes macroéconomiques. Ainsi, les perspectives relatives à la situation économique ont été revues à la baisse. Par ailleurs, la crainte d'une recrudescence du chômage, après une stabilisation au cours des trois derniers mois, s'est fortement avivée. Sur le plan personnel, les ménages s'attendent en outre à une légère détérioration de leur situation financière. Leurs intentions en matière d'épargne sont toutefois demeurées inchangées par rapport au mois précédent", constate la BNB.