D'après le scénario le plus pessimiste de l'exécutif européen, le budget de la Pac serait réduit de 30%, passant de 412 à 288 milliards. En fonction des différents arbitrages entre les pays et le coussin de réserve, la Belgique perdrait donc un milliard sur une enveloppe d'un peu plus de quatre milliards (pour 2014-2020) d'aides à l'agriculture directes et indirectes.

Pour la Belgique, "ce serait une catastrophe", met en exergue Yves Somville de la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA). "Si, demain, on nous dit que l'on réduit l'enveloppe et qu'il faudra faire des choix, le secteur de la viande bovine sera dans une situation impossible", souligne-t-il.

D'après le scénario le plus pessimiste de l'exécutif européen, le budget de la Pac serait réduit de 30%, passant de 412 à 288 milliards. En fonction des différents arbitrages entre les pays et le coussin de réserve, la Belgique perdrait donc un milliard sur une enveloppe d'un peu plus de quatre milliards (pour 2014-2020) d'aides à l'agriculture directes et indirectes. Pour la Belgique, "ce serait une catastrophe", met en exergue Yves Somville de la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA). "Si, demain, on nous dit que l'on réduit l'enveloppe et qu'il faudra faire des choix, le secteur de la viande bovine sera dans une situation impossible", souligne-t-il.