Au total, 45 banques ont fourni près de 31,9 milliards d'euros à la BCE, à un taux moyen de 0,54 %, alors que l'institution de Francfort comptait retirer 55 milliards d'euros du marché. C'est la première fois depuis le lancement en mai de ses opérations d'absorption, destinées à neutraliser l'effet inflationniste de ses achats d'obligations publiques, que la BCE ne parvient pas à récolter le total prévu.

La situation des liquidités en zone euro, fortement détériorée par la crise, est encore plus tendue cette semaine car les banques doivent rembourser jeudi un prêt exceptionnel de 442 milliards d'euros accordé voici un an par la BCE. Or, le marché du prêt interbancaire est grippé, les banques préférant avoir recours aux opérations de refinancement de la BCE pour se fournir en liquidités plutôt que de se prêter entre elles.

Plus tôt mardi, la BCE avait déjà alloué, lors de son opération de refinancement principale, un montant relativement élevé, 162,9 milliards d'euros, à 157 banques installées en zone euro. Signe de ce regain de tensions sur le marché interbancaire, aussi bien le montant que le nombre de banques participantes étaient supérieurs à la même opération la semaine dernière, au terme de laquelle 151,5 milliards d'euros avaient été alloués à 114 établissements.

Trends.be, avec Belga

Au total, 45 banques ont fourni près de 31,9 milliards d'euros à la BCE, à un taux moyen de 0,54 %, alors que l'institution de Francfort comptait retirer 55 milliards d'euros du marché. C'est la première fois depuis le lancement en mai de ses opérations d'absorption, destinées à neutraliser l'effet inflationniste de ses achats d'obligations publiques, que la BCE ne parvient pas à récolter le total prévu.La situation des liquidités en zone euro, fortement détériorée par la crise, est encore plus tendue cette semaine car les banques doivent rembourser jeudi un prêt exceptionnel de 442 milliards d'euros accordé voici un an par la BCE. Or, le marché du prêt interbancaire est grippé, les banques préférant avoir recours aux opérations de refinancement de la BCE pour se fournir en liquidités plutôt que de se prêter entre elles.Plus tôt mardi, la BCE avait déjà alloué, lors de son opération de refinancement principale, un montant relativement élevé, 162,9 milliards d'euros, à 157 banques installées en zone euro. Signe de ce regain de tensions sur le marché interbancaire, aussi bien le montant que le nombre de banques participantes étaient supérieurs à la même opération la semaine dernière, au terme de laquelle 151,5 milliards d'euros avaient été alloués à 114 établissements.Trends.be, avec Belga