La plus forte baisse de prix concerne les légumes. Les légumes ont ainsi affiché une baisse de prix de 10,7%. "Parmi les plus fortes baisses de prix figurent les pommes de terre, les tomates, les haricots verts, le chou-fleur, les poireaux et les oignons", précise l'administration dans un communiqué.

Le prix des carburants a aussi continué à reculer: en comparaison avec le mois précédent, le consommateur a dû débourser 1,6 % de moins en moyenne.

Les fruits connaissent une baisse de prix moyenne de 4,5%, les pamplemousses, les nectarines et les poires ayant enregistré un fort recul de prix, à l'inverse des citrons.

Le prix des billets d'avion affichait une baisse de 5,0% en août tandis que le gaz naturel a vu son prix diminuer de 1,3% en moyenne alors que les télécommunications ont enregistré une baisse de prix à hauteur de 1,0%.

A l'inverse, la viande a enregistré la principale hausse de prix, soit +0,36 % en août.

L'indice des prix à la consommation baisse dès lors de 0,38 point en août, soit un repli de 0,38%, pour s'établir à 100,17 points.

Quant à l'indice santé, il s'est replié en août de 0,34 point et s'établit à 100,12 points contre 100,46 points en juillet. La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s'élevait, en août, à 100,30 points contre 100,38 points en juillet. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 101,02 points, n'est donc pas dépassé. Le dernier dépassement de l'indice-pivot remonte à novembre 2012.

Cette inflation nulle en août intervient alors que l'ensemble de la zone euro craint, à l'instar de certains Etats-membres comme la Grèce, d'entrer dans une période de déflation qui consiste en un cercle vicieux de baisse généralisée des prix et des salaires.

La plus forte baisse de prix concerne les légumes. Les légumes ont ainsi affiché une baisse de prix de 10,7%. "Parmi les plus fortes baisses de prix figurent les pommes de terre, les tomates, les haricots verts, le chou-fleur, les poireaux et les oignons", précise l'administration dans un communiqué. Le prix des carburants a aussi continué à reculer: en comparaison avec le mois précédent, le consommateur a dû débourser 1,6 % de moins en moyenne. Les fruits connaissent une baisse de prix moyenne de 4,5%, les pamplemousses, les nectarines et les poires ayant enregistré un fort recul de prix, à l'inverse des citrons. Le prix des billets d'avion affichait une baisse de 5,0% en août tandis que le gaz naturel a vu son prix diminuer de 1,3% en moyenne alors que les télécommunications ont enregistré une baisse de prix à hauteur de 1,0%. A l'inverse, la viande a enregistré la principale hausse de prix, soit +0,36 % en août. L'indice des prix à la consommation baisse dès lors de 0,38 point en août, soit un repli de 0,38%, pour s'établir à 100,17 points. Quant à l'indice santé, il s'est replié en août de 0,34 point et s'établit à 100,12 points contre 100,46 points en juillet. La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s'élevait, en août, à 100,30 points contre 100,38 points en juillet. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 101,02 points, n'est donc pas dépassé. Le dernier dépassement de l'indice-pivot remonte à novembre 2012. Cette inflation nulle en août intervient alors que l'ensemble de la zone euro craint, à l'instar de certains Etats-membres comme la Grèce, d'entrer dans une période de déflation qui consiste en un cercle vicieux de baisse généralisée des prix et des salaires.