Le gouvernement envisage ainsi de réduire le taux de l'impôt belge des sociétés à 25, voire 20 %, pour le situer dans la moyenne européenne. Malheureusement, comme c'est presque toujours le cas, il semble ne pas réellement vouloir réduire cet impôt, mais seulement son taux. Dans la plupart des scénarios qui circulent, il est en effet prévu de réduire le taux de cet impôt, mais d'en élargir la base, de manière à maintenir constante la recette pour l'Etat. En d'autres termes, on compte afficher un taux moins désavantageux qu'aujourd'hui mais les entreprises, au total, paieront toujours autant. Il est douteux que ce stratagème trompera beaucoup d'investisseurs...
...