"Les énergies renouvelables ont la préférence de 74% des Belges francophones pour produire l'énergie en Belgique après la fermeture des centrales nucléaires existantes, en 2025. L'énergie nucléaire produite dans des nouvelles centrales a la préférence de 15% de la population francophone. Tandis que 8% des Belges préfèrent en priorité le gaz", souligne encore Edora.

La grande majorité des Wallons et Bruxellois francophones estiment que les énergies renouvelables sont l'énergie de l'avenir (93%), sont sous-exploitées (91%), sont fiables (84%) ou encore ne produisent pas de déchets dangereux (84%). Une grande partie des sondés pense aussi que ces énergies contribuent à réduire les coûts de l'énergie (72%) et créent plus d'emploi (70%).

"Les énergies renouvelables ont la préférence de 74% des Belges francophones pour produire l'énergie en Belgique après la fermeture des centrales nucléaires existantes, en 2025. L'énergie nucléaire produite dans des nouvelles centrales a la préférence de 15% de la population francophone. Tandis que 8% des Belges préfèrent en priorité le gaz", souligne encore Edora. La grande majorité des Wallons et Bruxellois francophones estiment que les énergies renouvelables sont l'énergie de l'avenir (93%), sont sous-exploitées (91%), sont fiables (84%) ou encore ne produisent pas de déchets dangereux (84%). Une grande partie des sondés pense aussi que ces énergies contribuent à réduire les coûts de l'énergie (72%) et créent plus d'emploi (70%).