Vous gérez une entreprise et êtes membre d'un club de golf ? Vous pouvez dès lors déduire des impôts les coûts d'une affiliation, rapportent lundi Het Nieuwsblad et De Standaard. C'est un juge néerlandais qui a rendu ce jugement particulier.

En 2005, Mme R., gérante d'un magasin aux Pays-Bas, était dans le collimateur du fisc car elle avait déclaré les frais de son hobby comme "frais d'entreprise" et retouché des impôts. L'inspecteur des impôts l'avait obligée à rembourser au fisc l'affiliation au club de golf. La femme s'était ensuite tournée vers la justice car elle considérait que jouer au golf n'est pas un hobby mais une manière d'entrer en contact avec des clients et fournisseurs potentiels.

En Belgique également, les frais de golf peuvent être déduits des impôts, selon le spécialiste des impôts Jef Wellens, qui précise que des litiges similaires ont déjà été portés devant les tribunaux belges. Le fisc et le juge se basent également sur des circonstances concrètes. Mais, d'après Jef Wellens, même si on déclare ces frais, on ne retouchera que la moitié.

Dirk Van der Maelen, expert fiscal des députés SP.a à la Chambre, se pose des questions sur cette pratique : "Nous devons combler un trou de 25 milliards d'euros. Nous demanderons au nouveau ministre des Finances un aperçu des déductions qui existent et nous allons intervenir !"

Trends.be, avec Belga

Vous gérez une entreprise et êtes membre d'un club de golf ? Vous pouvez dès lors déduire des impôts les coûts d'une affiliation, rapportent lundi Het Nieuwsblad et De Standaard. C'est un juge néerlandais qui a rendu ce jugement particulier.En 2005, Mme R., gérante d'un magasin aux Pays-Bas, était dans le collimateur du fisc car elle avait déclaré les frais de son hobby comme "frais d'entreprise" et retouché des impôts. L'inspecteur des impôts l'avait obligée à rembourser au fisc l'affiliation au club de golf. La femme s'était ensuite tournée vers la justice car elle considérait que jouer au golf n'est pas un hobby mais une manière d'entrer en contact avec des clients et fournisseurs potentiels.En Belgique également, les frais de golf peuvent être déduits des impôts, selon le spécialiste des impôts Jef Wellens, qui précise que des litiges similaires ont déjà été portés devant les tribunaux belges. Le fisc et le juge se basent également sur des circonstances concrètes. Mais, d'après Jef Wellens, même si on déclare ces frais, on ne retouchera que la moitié.Dirk Van der Maelen, expert fiscal des députés SP.a à la Chambre, se pose des questions sur cette pratique : "Nous devons combler un trou de 25 milliards d'euros. Nous demanderons au nouveau ministre des Finances un aperçu des déductions qui existent et nous allons intervenir !"Trends.be, avec Belga