"Il semble avoir pris la décision délibérée de placer le Royaume-Uni sur la voie d'un choc frontal avec l'Union européenne et l'Irlande dans le cadre des négociations sur le Brexit", a déclaré M. Coveney, interviewé par la chaîne de télévision irlandaise RTE, après une réunion avec le ministre chargé de l'Irlande du Nord Julian Smith.

M. Johnson a demandé jeudi à l'UE un nouvel accord que celui conclu avec Theresa May, réclamant en particulier "l'abolition" de la disposition controversée du "filet de sécurité" irlandais, une demande jugée "inacceptable" par le négociateur de l'UE Michel Barnier.