"Etre responsable en tant que gouvernement, c'est prévoir également ce que vous espérez éviter", a-t-il déclaré, cité par l'agence Reuters. "Nous devons insister sur les efforts pour éviter un scénario de sortie, mais cela ne signifie pas que nous ne nous préparons pas à toutes les éventualités. Je pense que beaucoup de pays ont des plans d'urgence pour des choses qu'ils veulent éviter à tout prix, comme des attaques terroristes, et dire que nous n'aurions pas de plan d'urgence serait irresponsable", a-t-il ajouté.

Ces propos confirment l'existence de plans en vue d'une sortie grecque de l'euro, jusqu'à présent officiellement démentis par les institutions européennes. Le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, avait déjà brisé le tabou la semaine dernière en évoquant de tels plans.

Le sujet reste néanmoins sensible. Une autre dépêche de l'agence Reuters faisant état d'une réunion de planification lundi à Bruxelles a été immédiatement démentie mercredi par le ministère grec des Finances. "De telles informations sont non seulement fausses, mais elles gênent les efforts de la république hellénique pour affronter ses défis à cette étape cruciale", a réagi Athènes dans un communiqué.

Trends.be, avec Belga

"Etre responsable en tant que gouvernement, c'est prévoir également ce que vous espérez éviter", a-t-il déclaré, cité par l'agence Reuters. "Nous devons insister sur les efforts pour éviter un scénario de sortie, mais cela ne signifie pas que nous ne nous préparons pas à toutes les éventualités. Je pense que beaucoup de pays ont des plans d'urgence pour des choses qu'ils veulent éviter à tout prix, comme des attaques terroristes, et dire que nous n'aurions pas de plan d'urgence serait irresponsable", a-t-il ajouté. Ces propos confirment l'existence de plans en vue d'une sortie grecque de l'euro, jusqu'à présent officiellement démentis par les institutions européennes. Le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, avait déjà brisé le tabou la semaine dernière en évoquant de tels plans. Le sujet reste néanmoins sensible. Une autre dépêche de l'agence Reuters faisant état d'une réunion de planification lundi à Bruxelles a été immédiatement démentie mercredi par le ministère grec des Finances. "De telles informations sont non seulement fausses, mais elles gênent les efforts de la république hellénique pour affronter ses défis à cette étape cruciale", a réagi Athènes dans un communiqué. Trends.be, avec Belga