Mercredi matin, la FEB avait plaidé pour une simplification des structures bruxelloises passant par une fusion des communes.

Or, pour les patrons bruxellois, "gérer une commune d'1,2 million d'habitants n'est pas envisageable".

"Le vrai débat est ailleurs", a poursuivi Olivier Willockx sur Canal Z. "Faire des économies, c'est une chose. Mais il y a aussi la question du refinancement de la région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles ne peut pas être dans une situation de demander tout le temps. C'est très malsain. Simplement, on devrait recevoir ce qui est juste de recevoir. Concrètement, l'idée serait de financer chaque région en fonction de la richesse qu'elle produit", a-t-il ajouté en rappelant que Bruxelles contribue au PIB à hauteur de 21 pc.

Trends.be avec Belga

Mercredi matin, la FEB avait plaidé pour une simplification des structures bruxelloises passant par une fusion des communes. Or, pour les patrons bruxellois, "gérer une commune d'1,2 million d'habitants n'est pas envisageable". "Le vrai débat est ailleurs", a poursuivi Olivier Willockx sur Canal Z. "Faire des économies, c'est une chose. Mais il y a aussi la question du refinancement de la région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles ne peut pas être dans une situation de demander tout le temps. C'est très malsain. Simplement, on devrait recevoir ce qui est juste de recevoir. Concrètement, l'idée serait de financer chaque région en fonction de la richesse qu'elle produit", a-t-il ajouté en rappelant que Bruxelles contribue au PIB à hauteur de 21 pc. Trends.be avec Belga