Les derniers chiffres montrent que la valeur des produits dérivés (les contrats à terme, les options sur les actions, sur les obligations, les devises, les matières premières, etc.) est d'environ 13.000 milliards de dollars. Et les montants qui servent de référence à ces contrats représentent 530.000 milliards de dollars. Par rapport à l'activité économique réelle, de tels chiffres peuvent-ils se justifier autrement que par la spéculation ?
...