L'an dernier, lors de l'arrêt planifié de Doel 3, l'exploitant Engie Electrabel avait constaté une dégradation du béton des plafonds et des murs d'un bâtiment bunkerisé jouxtant le réacteur.

L'an dernier, lors de l'arrêt planifié de Doel 3, l'exploitant Engie Electrabel avait constaté une dégradation du béton des plafonds et des murs d'un bâtiment bunkerisé jouxtant le réacteur.