Peu après son arrivée à Londres pour une visite d'Etat, le président américain a lancé une diatribe, sur Twitter, contre CNN qui, a-t-il affirmé, diffuse "beaucoup de 'Fake News'", ce qui est "très mauvais pour les Etats-Unis".

"Pourquoi le propriétaire @ATT ne fait pas quelque chose?", a d'abord interrogé M. Trump à propos de l'opérateur qui a acquis récemment le groupe de médias Time Warner et sa filiale, CNN.

"Je crois que si les gens arrêtaient d'utiliser ou de souscrire à @ATT, ils seraient obligés de faire de grands changements à CNN qui, de toute façon, a un audimat au plus bas", a-t-il écrit, dans un second tweet.

Donald Trump critique violemment et régulièrement la plupart des grands médias américains dont il n'apprécie guère la couverture de sa présidence.

"Quand le monde regarde @CNN, ça donne une image erronée des Etats-Unis. Triste!", a estimé l'ancien homme d'affaires.

L'administration Trump s'était par ailleurs opposée à l'acquisition du groupe de médias Time Warner -et donc CNN- par AT&T invoquant officiellement des préoccupations pour la concurrence.

Mais la justice américaine avait validé en appel en février ce rapprochement.

Peu après son arrivée à Londres pour une visite d'Etat, le président américain a lancé une diatribe, sur Twitter, contre CNN qui, a-t-il affirmé, diffuse "beaucoup de 'Fake News'", ce qui est "très mauvais pour les Etats-Unis". "Pourquoi le propriétaire @ATT ne fait pas quelque chose?", a d'abord interrogé M. Trump à propos de l'opérateur qui a acquis récemment le groupe de médias Time Warner et sa filiale, CNN. "Je crois que si les gens arrêtaient d'utiliser ou de souscrire à @ATT, ils seraient obligés de faire de grands changements à CNN qui, de toute façon, a un audimat au plus bas", a-t-il écrit, dans un second tweet. Donald Trump critique violemment et régulièrement la plupart des grands médias américains dont il n'apprécie guère la couverture de sa présidence. "Quand le monde regarde @CNN, ça donne une image erronée des Etats-Unis. Triste!", a estimé l'ancien homme d'affaires. L'administration Trump s'était par ailleurs opposée à l'acquisition du groupe de médias Time Warner -et donc CNN- par AT&T invoquant officiellement des préoccupations pour la concurrence. Mais la justice américaine avait validé en appel en février ce rapprochement.