Paul Jorion
Opinion

01/02/19 à 10:13 - Mise à jour à 10:13
Du Trends-Tendances du 24/01/19

"Facebook et la post-vérité"

Une très intéressante analyse du mouvement des gilets jaunes en France nous est offerte par la Fondation Jean Jaurès (*). Les personnalités évoquées sont bien sûr propres à cette nation mais la dynamique décrite est certainement commune à l'ensemble des mouvements de ce type, quel que soit le pays. L'originalité de l'étude est qu'elle considère que Facebook a joué un rôle majeur dans l'origine du mouvement. Un changement de la politique du réseau social (son algorithme de hiérarchisation du contenu) dans la diffusion de l'information entre les utilisateurs du réseau social joue désormais un rôle prépondérant dans toute mobilisation d'indignés.

Que s'est-il passé ? Facebook a réagi aux reproches qui lui ont été adressés à la suite de l'élection présidentielle américaine de 2016 et du referendum du Brexit au Royaume-Uni la même année. Il était alors apparu qu'il avait été très aisé pour des organes de désinformation comme l'Internet Research Agency (Saint-Pétersbourg) ou Cambridge Analytica (Londres), de cibler de manière extrêmement personnalisée des individus à partir de leurs préférences manifestées sur Facebook en vue, aux Etats-Unis, de les faire voter Trump s'ils étaient conservateurs et de les décourager d'aller voter s'ils étaient progressistes, et au Royaume-Uni, de les faire choisir l'option Leave.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires