Au cours de cette réunion, "il est prévu que les ministres fassent le point sur l'opération d'échange de titres grecs en cours dans le cadre de la participation du secteur privé à la stabilisation de la Grèce ainsi que sur la mise en oeuvre des actions préalables par les autorités grecques".

La réunion qui débutera à 14H00 pourrait aussi être l'occasion de se pencher sur le renforcement du pare-feu de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) qui entrera en vigueur le 1er juillet.

Cette question devait initialement être abordée dans le cadre du sommet européen des 1er et 2 mars qui se tient à Bruxelles, mais l'Allemagne fait barrage sur ce dossier et a laissé entendre dimanche qu'elle se réservait jusqu'à fin mars pour l'examiner. En conséquence, le sommet des 17 pays de la zone euro, prévu vendredi matin, semble compromis sous sa forme actuelle.

"S'il n'y a pas de perspective d'avoir un accord (sur le renforcement du pare-feu de la zone euro) car les signaux en provenance des Allemands ne sont pas bons, alors il n'y aura pas de session séparée de la zone euro vendredi lors du sommet", a indiqué une source européenne.

Aucune décision officielle n'a été annoncée.

Trends.be, avec Belga

Au cours de cette réunion, "il est prévu que les ministres fassent le point sur l'opération d'échange de titres grecs en cours dans le cadre de la participation du secteur privé à la stabilisation de la Grèce ainsi que sur la mise en oeuvre des actions préalables par les autorités grecques". La réunion qui débutera à 14H00 pourrait aussi être l'occasion de se pencher sur le renforcement du pare-feu de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) qui entrera en vigueur le 1er juillet. Cette question devait initialement être abordée dans le cadre du sommet européen des 1er et 2 mars qui se tient à Bruxelles, mais l'Allemagne fait barrage sur ce dossier et a laissé entendre dimanche qu'elle se réservait jusqu'à fin mars pour l'examiner. En conséquence, le sommet des 17 pays de la zone euro, prévu vendredi matin, semble compromis sous sa forme actuelle. "S'il n'y a pas de perspective d'avoir un accord (sur le renforcement du pare-feu de la zone euro) car les signaux en provenance des Allemands ne sont pas bons, alors il n'y aura pas de session séparée de la zone euro vendredi lors du sommet", a indiqué une source européenne. Aucune décision officielle n'a été annoncée. Trends.be, avec Belga