Selon l'INE, cette augmentation, de plus d'un point de pourcentage par rapport au niveau du mois de novembre (5,5%), s'explique principalement par l'augmentation du prix de l'électricité et, dans "une moindre mesure", par celle du prix des produits alimentaires.

Les prix des carburants ont en revanche baissé, alors qu'ils avaient augmenté en décembre 2020. Sur un mois, la progression de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCA), qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s'est établie à 1,2%. Mais l'inflation sous-jacente - qui ne tient pas compte de certains prix comme ceux de l'énergie - est de 2,1%, soit près de cinq points de pourcentage de moins que l'inflation générale, signe d'une évolution plus conjoncturelle que structurelle. L'annonce de cette hausse record des prix est une douche froide pour l'exécutif qui vient de faire voter mardi par le parlement un budget 2022 marqué par un niveau de dépenses record et de nombreuses mesures sociales.

L'inflation a entamé un rebond en début d'année en Espagne comme dans le reste de l'Union européenne, après être restée en territoire négatif durant la majeure partie de l'année 2020 en raison de l'impact économique du confinement. En zone euro, l'inflation a ainsi atteint 4,9% sur un an en novembre, soit un plus haut depuis l'introduction de la monnaie unique en 1999. Selon la Banque centrale européenne, cette envolée est due à des circonstances exceptionnelles créées par la pandémie et appelées à s'estomper courant 2022.

Selon l'INE, cette augmentation, de plus d'un point de pourcentage par rapport au niveau du mois de novembre (5,5%), s'explique principalement par l'augmentation du prix de l'électricité et, dans "une moindre mesure", par celle du prix des produits alimentaires. Les prix des carburants ont en revanche baissé, alors qu'ils avaient augmenté en décembre 2020. Sur un mois, la progression de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCA), qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s'est établie à 1,2%. Mais l'inflation sous-jacente - qui ne tient pas compte de certains prix comme ceux de l'énergie - est de 2,1%, soit près de cinq points de pourcentage de moins que l'inflation générale, signe d'une évolution plus conjoncturelle que structurelle. L'annonce de cette hausse record des prix est une douche froide pour l'exécutif qui vient de faire voter mardi par le parlement un budget 2022 marqué par un niveau de dépenses record et de nombreuses mesures sociales. L'inflation a entamé un rebond en début d'année en Espagne comme dans le reste de l'Union européenne, après être restée en territoire négatif durant la majeure partie de l'année 2020 en raison de l'impact économique du confinement. En zone euro, l'inflation a ainsi atteint 4,9% sur un an en novembre, soit un plus haut depuis l'introduction de la monnaie unique en 1999. Selon la Banque centrale européenne, cette envolée est due à des circonstances exceptionnelles créées par la pandémie et appelées à s'estomper courant 2022.