Le premier parc à conteneurs de la province a vu le jour en 1992 à Jemeppe-sur-Sambre. A l'époque, 10 sortes de déchets y étaient collectées. Aujourd'hui, BEP Environnement gère 33 recyparcs et 26 types de déchets y sont triés avec, en 2018, 143.400 tonnes de déchets acheminés au cours de 1.267.000 visites comptabilisées.

Ces 10 dernières années, le BEP a réalisé des extensions dans huit recyparcs pour un investissement de 3,16 millions d'euros, subsidiés par la Région à hauteur de 2,53 millions d'euros. Les projets présentés ce lundi concernent la création de trois recyparcs à Sambreville, Somme-Leuze et Eghezée tandis que les infrastructures de Malonne, La Bruyère, Andenne et Anhée vont être agrandies, le tout pour un budget de 5,3 millions d'euros.

Parallèlement, un recyparc mobile sera créé pour offrir un service de proximité à ceux qui ont des difficultés à se déplacer. Bénéficiant d'un subside régional de 50.000 euros, ce parc mobile collectera, en priorité, les déchets les plus polluants (huiles et graisses de friture, huiles de vidange, piles, déchets électriques et électronique ainsi que les déchets spéciaux des ménages). On y récupérera aussi les déchets dangereux tels que les ampoules et tubes néon, les seringues et les verres plats, a précisé le BEP.

Douze communes ont été sélectionnées pour une phase d'observation d'une durée de six mois (Andenne, Ciney, Couvin, Dinant, Gembloux, Gesves, Namur, Onhaye, Vresse-Sur-Semois, Sambreville, Yvoir et Walcourt). Enfin, le recyparc de La Bruyère accueillera un projet pilote de donnerie à partir du 1er mars prochain, permettant aux citoyens qui viennent déposer des déchets au recyparc d'en reprendre en échange, parmi ceux mis à disposition dans l'espace donnerie du site.

Le premier parc à conteneurs de la province a vu le jour en 1992 à Jemeppe-sur-Sambre. A l'époque, 10 sortes de déchets y étaient collectées. Aujourd'hui, BEP Environnement gère 33 recyparcs et 26 types de déchets y sont triés avec, en 2018, 143.400 tonnes de déchets acheminés au cours de 1.267.000 visites comptabilisées. Ces 10 dernières années, le BEP a réalisé des extensions dans huit recyparcs pour un investissement de 3,16 millions d'euros, subsidiés par la Région à hauteur de 2,53 millions d'euros. Les projets présentés ce lundi concernent la création de trois recyparcs à Sambreville, Somme-Leuze et Eghezée tandis que les infrastructures de Malonne, La Bruyère, Andenne et Anhée vont être agrandies, le tout pour un budget de 5,3 millions d'euros. Parallèlement, un recyparc mobile sera créé pour offrir un service de proximité à ceux qui ont des difficultés à se déplacer. Bénéficiant d'un subside régional de 50.000 euros, ce parc mobile collectera, en priorité, les déchets les plus polluants (huiles et graisses de friture, huiles de vidange, piles, déchets électriques et électronique ainsi que les déchets spéciaux des ménages). On y récupérera aussi les déchets dangereux tels que les ampoules et tubes néon, les seringues et les verres plats, a précisé le BEP.Douze communes ont été sélectionnées pour une phase d'observation d'une durée de six mois (Andenne, Ciney, Couvin, Dinant, Gembloux, Gesves, Namur, Onhaye, Vresse-Sur-Semois, Sambreville, Yvoir et Walcourt). Enfin, le recyparc de La Bruyère accueillera un projet pilote de donnerie à partir du 1er mars prochain, permettant aux citoyens qui viennent déposer des déchets au recyparc d'en reprendre en échange, parmi ceux mis à disposition dans l'espace donnerie du site.