En lieu et place des parkings sacrifiés près des écoles, Voetgangersbeweging demande que soient aménagées des zones vertes et de rencontre, des espaces conviviaux dédiés aux mobilités douces qui deviendraient autant de lieux de rencontre et apporteraient, selon ses promoteurs, une indéniable plus-value à l'environnement immédiat.
...

En lieu et place des parkings sacrifiés près des écoles, Voetgangersbeweging demande que soient aménagées des zones vertes et de rencontre, des espaces conviviaux dédiés aux mobilités douces qui deviendraient autant de lieux de rencontre et apporteraient, selon ses promoteurs, une indéniable plus-value à l'environnement immédiat. L'idée, lancée lors du Strapdag, journée qui clôture traditionnellement la Semaine de la mobilité en Flandre en invitant quelque 400.000 écoliers à rejoindre ce jour-là leur établissement à pied ou à vélo, peut sembler à première vue séduisante. Mais l'est-elle vraiment ? Les avis sont nuancés. " Si des places de parking peuvent être supprimées, pourquoi pas ? ", commente Stef Willems, porte-parole de Vias, l'institut national pour la sécurité routière (ex-IBSR), devenu indépendant voici trois ans. Systématiser la mesure ne lui paraît toutefois pas une bonne idée. " Il faut à chaque fois tenir compte des particularités locales, faute de quoi l'on risque de déplacer le problème au lieu de le résoudre et de créer des zones d'insécurité un peu plus loin des écoles ", argumente-t-il, soutenu dans son raisonnement par Tom Brijs, professeur de sécurité routière à l'université d'Hasselt. Ce dernier pense, par exemple, aux cités à forte densité automobile dans lesquelles les voisins immédiats seraient soudainement privés de places de parking déjà difficiles à trouver en temps normal. Sans aller aussi loin que le suggère Voetgangersbeweging, " les municipalités peuvent déjà faire beaucoup ", ajoute-t-il. " Par exemple, mettre la rue à sens unique, en interdire l'accès aux poids lourds aux heures d'entrée et de sortie des écoles ou veiller à ce qu'il n'y ait pas de collecte de déchets à ces moments-là. "