Au terme de ce premier exercice d'évaluation, deux constats s'imposent néanmoins : primo, un gros travail de pédagogie sera encore nécessaire pour qu'au fil du temps, les électeurs s'approprient ce genre de simulations et que celles-ci deviennent un véritable outil de décision. Secundo, l'évolution économique à long terme d'un pays ne fait, au cours d'une campagne électorale, pas le poids face aux mirages du court terme.
...