Paul Jorion
Opinion

28/10/18 à 10:31 - Mise à jour à 10:31
Du Trends-Tendances du 25/10/18

Élections communales: "L'électorat est clairvoyant"

L'habitude a été prise de lire les chiffres d'un scrutin comme le résultat des courses : Untel arrive en tête, Machin second et Tartempion en dernier. Une autre analyse, c'est ¬ au-delà des sigles des partis et de la personnalité des différents ténors ¬ de prendre au sérieux ce que les différents partis révèlent par leur image de marque : les questions de société qu'ils ont à coeur de défendre.

Ainsi, l'un de ces partis fait savoir que viennent, au premier rang de ses priorités, les questions liées à l'environnement. Tel autre met la question du travail au premier plan en plaçant celui-ci dans son nom même. Tel autre encore affirme fièrement son identité nationale ou régionale, qu'il la définisse par une unité de langue ou par les liens du sang. Notons au passage que l'identité par la langue est ouverte dans les deux sens : dans l'un, il suffit de l'apprendre et de s'appliquer à la prononcer correctement (cf. " Schild en Vriend ") ; dans l'autre, de cesser de la parler pour endosser une autre identité. Celle par le sang est au contraire fermée : elle définit une fois pour toutes les bons - comme nous - et les méchants - comme les autres - selon le hasard de la naissance (si ce...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires