opinion

"Démocratie et liberté: mal comprise, l'une peut être un danger pour l'autre"

On ne trouve personne, dans le monde politique, pour remettre en cause l'idée de démocratie. Et c'est très bien ainsi. Même les partis les plus extrémistes - à gauche et à droite - et les populistes s'en prévalent alors que partout où ils ont participé au pouvoir, les libertés s'en sont trouvées affaiblies.

© Dino

Il en est sans doute ainsi parce qu'ils ne retiennent de l'idée de " démocratie " que son sens étymologique : il s'agit du " pouvoir du peuple ". Dans leur esprit, la démocratie se résume au fait que " la majorité décide ". C'est pour cela, par exemple, sans même remonter à des exemples historiques encore plus tragiques, que des gouvernants comme ceux de la Turquie, de la Russie ou du Venezuela, qui n'ont pas toujours usé de la fraude électorale pour arriver ou se maintenir au pouvoir, se prétendent démocrates.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné