Alors que certains, du côté de Washington notamment, continuent de soutenir que les rapports du Giec sont de la rigolade et que le réchauffement climatique est un mouvement naturel qui n'a rien à voir avec l'activité humaine, un autre groupe estime que notre civilisation est un moteur thermique impossible à couper. La seule manière d'éviter l'extinction de l'espèce humaine est de revenir à l'état sauvage, ce qui n'est pas possible. Dès lors, conclut Guy McPherson, ancien professeur d'écologie à l'université d'Arizona et grand " collapsologue ", l'humanité s'éteindra dès 2030....
...