Au premier trimestre, les recettes publiques totales se sont établies dans la zone euro à 47% du PIB, en hausse par rapport à 46,4% du PIB au quatrième trimestre 2019. Les dépenses publiques totales dans la zone euro se sont quant à elles établies à 49,2% du PIB, une forte hausse par rapport au trimestre précédent où elles s'élevaient à 47,1%. La Belgique affichait un déficit public de 6% de son PIB, contre 2% au premier trimestre 2019.

L'Office européen des statistiques communiquait également mercredi les chiffres de la dette publique pour le premier trimestre. En zone euro, celle-ci s'établissait à 86,3% du PIB, contre 86,4% à la même période en 2019. "L'impact des mesures de confinement ainsi que les réponses politiques à celles-ci ne devraient se matérialiser pleinement par une augmentation des besoins de financement qu'au deuxième trimestre 2020", prédit Eurostat.

Les ratios les plus élevés de la dette publique par rapport au PIB à la fin du premier trimestre ont été enregistrés en Grèce (176,7%), en Italie (137,6%) au Portugal (120,0%), en Belgique (104,4%) et en France (101,2%) et les plus faibles en Estonie (8,9%), en Bulgarie (20,3%) et au Luxembourg (22,3%). Au premier trimestre 2019, la Belgique affichait un ratio légèrement moins élevé de 103,2% du PIB, à 478 milliards d'euros.

Au premier trimestre, les recettes publiques totales se sont établies dans la zone euro à 47% du PIB, en hausse par rapport à 46,4% du PIB au quatrième trimestre 2019. Les dépenses publiques totales dans la zone euro se sont quant à elles établies à 49,2% du PIB, une forte hausse par rapport au trimestre précédent où elles s'élevaient à 47,1%. La Belgique affichait un déficit public de 6% de son PIB, contre 2% au premier trimestre 2019. L'Office européen des statistiques communiquait également mercredi les chiffres de la dette publique pour le premier trimestre. En zone euro, celle-ci s'établissait à 86,3% du PIB, contre 86,4% à la même période en 2019. "L'impact des mesures de confinement ainsi que les réponses politiques à celles-ci ne devraient se matérialiser pleinement par une augmentation des besoins de financement qu'au deuxième trimestre 2020", prédit Eurostat. Les ratios les plus élevés de la dette publique par rapport au PIB à la fin du premier trimestre ont été enregistrés en Grèce (176,7%), en Italie (137,6%) au Portugal (120,0%), en Belgique (104,4%) et en France (101,2%) et les plus faibles en Estonie (8,9%), en Bulgarie (20,3%) et au Luxembourg (22,3%). Au premier trimestre 2019, la Belgique affichait un ratio légèrement moins élevé de 103,2% du PIB, à 478 milliards d'euros.