"Nous ne pourrons pas compenser toutes les pertes de tous les acteurs. Dire le contraire aujourd'hui serait mentir. Nous ne voulons pas faire des promesses que nous ne pourrons pas tenir", a indiqué M. Jeholet en séance plénière du Parlement de la FWB.

Le ministre-président y était interrogé par plusieurs députés sur les aides que la Fédération pourrait offrir pour aider les nombreux acteurs (des secteurs culturel, sportif, jeunesse, etc.) impactés par les effets du confinement.

Face à la crise, la Fédération a décidé le mois dernier de mettre un fonds d'urgence sur pied pour venir en aide aux opérateurs des secteurs dont il a la compétence. Doté initialement de 50 millions d'euros, celui-ci a été porté à 80 millions d'euros la semaine.

Mais "ce fonds (d'urgence) n'est pas sans fond", a insisté M. Jeholet.

En raison de la crise actuelle, les finances de la FWB devraient elles-mêmes être sévèrement impactés cette année. Le gouvernement a ainsi fait savoir la semaine dernière qu'il tablait sur un déficit courant pour 2020 qui devrait flirter avec 1,6 milliard d'euros, un niveau jamais atteint par le passé.

"Nous ne pourrons pas compenser toutes les pertes de tous les acteurs. Dire le contraire aujourd'hui serait mentir. Nous ne voulons pas faire des promesses que nous ne pourrons pas tenir", a indiqué M. Jeholet en séance plénière du Parlement de la FWB. Le ministre-président y était interrogé par plusieurs députés sur les aides que la Fédération pourrait offrir pour aider les nombreux acteurs (des secteurs culturel, sportif, jeunesse, etc.) impactés par les effets du confinement. Face à la crise, la Fédération a décidé le mois dernier de mettre un fonds d'urgence sur pied pour venir en aide aux opérateurs des secteurs dont il a la compétence. Doté initialement de 50 millions d'euros, celui-ci a été porté à 80 millions d'euros la semaine. Mais "ce fonds (d'urgence) n'est pas sans fond", a insisté M. Jeholet. En raison de la crise actuelle, les finances de la FWB devraient elles-mêmes être sévèrement impactés cette année. Le gouvernement a ainsi fait savoir la semaine dernière qu'il tablait sur un déficit courant pour 2020 qui devrait flirter avec 1,6 milliard d'euros, un niveau jamais atteint par le passé.