L'Agence va tout d'abord émettre une nouvelle obligation de référence à moyen terme et augmenter le nombre d'adjudications d'Olo (obligations linéaires).

Depuis ce lundi, l'Agence fédérale de la Dette cesse en outre de racheter des Olo arrivant à échéance en 2022.

Enfin, l'Agence de la dette augmentera son objectif d'émission via les adjudications de certificats de Trésorerie (instruments de dette à court terme).

L'Agence de la dette oubliera les besoins de financement et le plan de financement actualisés pour 2020 "dès que possible", c'est-à-dire "une fois que les prévisions budgétaires révisées pour 2020 seront établies".

Mais il est acquis qu'il faudra emprunter plusieurs milliards d'euros de plus que prévu. Initialement, le plan de financement 2020 communiqué par l'Agence de la dette en décembre dernier prévoyait des besoins de financement de 31,46 milliards d'euros.

L'Agence va tout d'abord émettre une nouvelle obligation de référence à moyen terme et augmenter le nombre d'adjudications d'Olo (obligations linéaires). Depuis ce lundi, l'Agence fédérale de la Dette cesse en outre de racheter des Olo arrivant à échéance en 2022. Enfin, l'Agence de la dette augmentera son objectif d'émission via les adjudications de certificats de Trésorerie (instruments de dette à court terme). L'Agence de la dette oubliera les besoins de financement et le plan de financement actualisés pour 2020 "dès que possible", c'est-à-dire "une fois que les prévisions budgétaires révisées pour 2020 seront établies". Mais il est acquis qu'il faudra emprunter plusieurs milliards d'euros de plus que prévu. Initialement, le plan de financement 2020 communiqué par l'Agence de la dette en décembre dernier prévoyait des besoins de financement de 31,46 milliards d'euros.