Le citoyen ou l'entreprise qui verse au moins 30 euros de don peut en effet demander une réduction fiscale. S'il verse 100 euros, il récupère environ 40 euros via ses impôts. "Cela signifie que le gouvernement fédéral paie ainsi en moyenne 40 % des dons", a remarqué Francis Adyns, du SPF Finances.

En 2003, les Belges ont versé des dons pour un montant total de 126 millions d'euros et ont récupéré 51,5 millions via leurs impôts. En 2004, l'année du tsunami, ils ont versé 160 millions, ce qui a coûté 57,8 millions d'euros à l'Etat. Cette part n'est ensuite plus descendue sous la barre des 60 millions d'euros, passant de 68,9 millions en 2005, à 61 millions d'euros en 2006 et 66,1 millions d'euros en 2007.

Trends.be, avec Belga

Le citoyen ou l'entreprise qui verse au moins 30 euros de don peut en effet demander une réduction fiscale. S'il verse 100 euros, il récupère environ 40 euros via ses impôts. "Cela signifie que le gouvernement fédéral paie ainsi en moyenne 40 % des dons", a remarqué Francis Adyns, du SPF Finances.En 2003, les Belges ont versé des dons pour un montant total de 126 millions d'euros et ont récupéré 51,5 millions via leurs impôts. En 2004, l'année du tsunami, ils ont versé 160 millions, ce qui a coûté 57,8 millions d'euros à l'Etat. Cette part n'est ensuite plus descendue sous la barre des 60 millions d'euros, passant de 68,9 millions en 2005, à 61 millions d'euros en 2006 et 66,1 millions d'euros en 2007.Trends.be, avec Belga