TRENDS-TENDANCES. Depuis le début, vous réclamez la suppression de la taxe sur la spéculation. Son annulation doit vous réjouir ?

OLIVIER LELEUX. J'ai toujours eu énormément de respect pour les hommes et les femmes politiques qui avaient la capacité de se remettre en question. Le gouvernement Di Rupo l'a fait avec l'annulation de la cotisation complémentaire de 4 % sur les revenus mobiliers. Ici, le gouvernement Michel annule une mesure qui est destructrice de valeur pour les épargnants, les intermédiaires financiers et le budget de l'Etat. Il faut saluer ce pragmatisme. Maintenant, j'espère que la taxe sera annulée au plus vite, et si possible, avant le 1er janvier 2017.
...