"Nous appelons à la prudence. C'est la énième déclaration politique. Il n'y a pas réellement d'accord tant que toutes les parties ne s'y sont pas ralliées et qu'il n'est pas bétonné d'un point de vue juridique", estime l'avocat Erik Bomans.

Deminor attend de connaître les détails concrets avant de faire davantage de déclarations. "Nous demandons à nos clients d'attendre calmement. Dans tous les cas, nous ne conseillerons pas d'accepter quelque chose qui n'est pas bétonné d'un point de vue juridique".

"Nous appelons à la prudence. C'est la énième déclaration politique. Il n'y a pas réellement d'accord tant que toutes les parties ne s'y sont pas ralliées et qu'il n'est pas bétonné d'un point de vue juridique", estime l'avocat Erik Bomans.Deminor attend de connaître les détails concrets avant de faire davantage de déclarations. "Nous demandons à nos clients d'attendre calmement. Dans tous les cas, nous ne conseillerons pas d'accepter quelque chose qui n'est pas bétonné d'un point de vue juridique".