L'exécutif européen a décidé de mettre dès cette semaine ses recommandations sur la table, alors que deux Etats membres de l'Union européenne (UE), l'Autriche et le Danemark, ont déjà présenté des plans de sortie.

"Demain (mercredi) la Commission va adopter des orientations, sa vision sur comment les Etats membres devraient de manière coordonnée mettre en oeuvre, le moment venu, des mesures pour sortir de cette période de confinement et, de manière générale, des autres mesures prises dans ce contexte", a expliqué Eric Mamer lors d'un point presse.

"Nous pensons qu'il est important de sortir avec ces propositions maintenant puisque certains Etats membres commencent déjà à annoncer des premiers pas dans cette direction pour les semaines à venir, et il nous a semblé très important que cela puisse se faire de manière coordonnée", a-t-il précisé.

La question est une source de "grande préoccupation" pour les dirigeants de l'UE, car "le virus ne sera pas mort" et cela posera un problème si la levée des mesures et du confinement "se fait en ordre dispersé", a expliqué une source européenne.

"Nous sommes mal entrés dans le confinement. Il va nous falloir bien en sortir", avait lancé un dirigeant dès le 10 mars, lors de la première visioconférence des 27 consacrée à la crise, selon des propos rapportés à l'AFP par un participant.

Le Danemark et l'Autriche avaient au préalable informé la Commission et les autres Etats membres de leur stratégie, s'est félicité Eric Mamer.

"Nous comprenons que ces stratégies seront graduelles, mises en oeuvre pas à pas, ce qui est en effet un élément important que nous allons mettre en lumière" mercredi, a souligné le porte-parole.

L'Autriche a publié lundi un calendrier détaillant son plan d'assouplissement des restrictions en vigueur contre la pandémie, qui commencera après Pâques par la réouverture des petits commerces.

De son côté la Première ministre danoise Mette Frederiksen a annoncé le même jour une levée progressive des restrictions avec la réouverture des crèches, écoles maternelles et primaires à partir du 15 avril.

L'exécutif européen a décidé de mettre dès cette semaine ses recommandations sur la table, alors que deux Etats membres de l'Union européenne (UE), l'Autriche et le Danemark, ont déjà présenté des plans de sortie."Demain (mercredi) la Commission va adopter des orientations, sa vision sur comment les Etats membres devraient de manière coordonnée mettre en oeuvre, le moment venu, des mesures pour sortir de cette période de confinement et, de manière générale, des autres mesures prises dans ce contexte", a expliqué Eric Mamer lors d'un point presse."Nous pensons qu'il est important de sortir avec ces propositions maintenant puisque certains Etats membres commencent déjà à annoncer des premiers pas dans cette direction pour les semaines à venir, et il nous a semblé très important que cela puisse se faire de manière coordonnée", a-t-il précisé.La question est une source de "grande préoccupation" pour les dirigeants de l'UE, car "le virus ne sera pas mort" et cela posera un problème si la levée des mesures et du confinement "se fait en ordre dispersé", a expliqué une source européenne."Nous sommes mal entrés dans le confinement. Il va nous falloir bien en sortir", avait lancé un dirigeant dès le 10 mars, lors de la première visioconférence des 27 consacrée à la crise, selon des propos rapportés à l'AFP par un participant.Le Danemark et l'Autriche avaient au préalable informé la Commission et les autres Etats membres de leur stratégie, s'est félicité Eric Mamer."Nous comprenons que ces stratégies seront graduelles, mises en oeuvre pas à pas, ce qui est en effet un élément important que nous allons mettre en lumière" mercredi, a souligné le porte-parole.L'Autriche a publié lundi un calendrier détaillant son plan d'assouplissement des restrictions en vigueur contre la pandémie, qui commencera après Pâques par la réouverture des petits commerces.De son côté la Première ministre danoise Mette Frederiksen a annoncé le même jour une levée progressive des restrictions avec la réouverture des crèches, écoles maternelles et primaires à partir du 15 avril.