La banque a prévenu il y a peu ses clients résidant aux Etats-Unis, le plus souvent des Belges qui y ont emménagé, que leur accès à un certain nombre de produits et services serait désormais limité, notamment l'"e-banking".

Les clients qui sont concernés devront donc changer de banque ou confier le soin à une autre personne vivant en Belgique de réaliser ces opérations. Les clients qui voyagent aux Etats-Unis pourront encore utiliser le service de banque en ligne mais seulement 182 jours par an.

La banque justifie sa décision par les règles américaines devenues plus strictes, en particulier la législation FACTA, un mécanisme d'échange d'informations automatique entre l'administration fiscale américaine et les institutions financières étrangères qui gèrent, directement ou non, dans le monde entier, des comptes appartenant à des contribuables américains.

Selon BNP Paribas Fortis, d'autres banques belges suivront. Belfius devrait être du nombre, d'après le quotidien.

La banque a prévenu il y a peu ses clients résidant aux Etats-Unis, le plus souvent des Belges qui y ont emménagé, que leur accès à un certain nombre de produits et services serait désormais limité, notamment l'"e-banking". Les clients qui sont concernés devront donc changer de banque ou confier le soin à une autre personne vivant en Belgique de réaliser ces opérations. Les clients qui voyagent aux Etats-Unis pourront encore utiliser le service de banque en ligne mais seulement 182 jours par an. La banque justifie sa décision par les règles américaines devenues plus strictes, en particulier la législation FACTA, un mécanisme d'échange d'informations automatique entre l'administration fiscale américaine et les institutions financières étrangères qui gèrent, directement ou non, dans le monde entier, des comptes appartenant à des contribuables américains. Selon BNP Paribas Fortis, d'autres banques belges suivront. Belfius devrait être du nombre, d'après le quotidien.