Plusieurs raisons permettent d'expliquer pourquoi le Canada a été relativement épargné par la montée du populisme et la polarisation qui touchent son plus proche voisin, les Etats-Unis. Grâce au multipartisme, les électeurs canadiens peuvent choisir parmi plusieurs partis représentant diverses tendances politiques. Ainsi, contrairement aux Américains, leur choix ne se limite pas à deux camps opposés. Les populistes peuvent moins facilement exploiter les thèmes délicats de l'immigration et du commerce dans un pays où les politiques concernées jouissent du soutien d'une majorité de la population. Le filet de sécurité dont bénéficient ceux qui perdent leur emploi à cause du commerce ou de la technologie est plus généreux au Canada. Le pays n'a pas été aussi loin que les Etats-Unis dans la transition vers un système de workfare (dans lequel on exige une forme de travail productif en échange des prestations d'aide sociale). Et les Canadiens sont généralement plus satisfaits de la vie qu'ils mènent, ce qui les rend moins sensibles aux sirènes du populisme.
...