"Nous faisons la même chose que mercredi", explique le responsable syndical. Les passagers qui arrivent sont systématiquement contrôlés et non seulement quelques-uns comme habituellement. Les passagers au départ ne sont quant à eux pas touchés par les actions.

La grève du zèle a débuté jeudi peu après 07h00 et durera jusqu'à midi. "Il y aura à nouveau des actions demain (vendredi, NDLR), à moins que nous recevions soudain un signal positif du ministre (des Finances, Johan Van Overtveldt, NDLR)".

Prolongations le week-end?

Des actions ne sont pas non plus exclues durant le week-end, selon Marc Nijs. Du côté de l'aéroport, une porte-parole précise que les conséquences des actions sont moins importantes que mercredi. "Il y a quelques files à l'endroit où les passagers reprennent leur bagage". L'aéroport était en outre préparé aux actions, ce qui ne l'empêche pas d'espérer qu'un accord sera rapidement trouvé avec les douaniers, souligne-t-on encore.