ABN Amro a décidé de se défaire, au troisième trimestre, d'une partie de son portefeuille d'obligations italiennes et belges. Fin septembre, la banque néerlandaise nationalisée ne possédait plus que 1 milliard d'euros d'obligations belges, contre 2,6 milliards d'euros fin 2010, selon les chiffres publiés vendredi.

Il faut dire qu'ABN Amro a clôturé le troisième trimestre de l'exercice sur une perte nette de 54 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois, la banque a toutefois engrangé un bénéfice de 810 millions d'euros.

Trends.be, avec Belga

ABN Amro a décidé de se défaire, au troisième trimestre, d'une partie de son portefeuille d'obligations italiennes et belges. Fin septembre, la banque néerlandaise nationalisée ne possédait plus que 1 milliard d'euros d'obligations belges, contre 2,6 milliards d'euros fin 2010, selon les chiffres publiés vendredi.Il faut dire qu'ABN Amro a clôturé le troisième trimestre de l'exercice sur une perte nette de 54 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois, la banque a toutefois engrangé un bénéfice de 810 millions d'euros.Trends.be, avec Belga