Les catastrophes d'origine naturelle et humaine ont coûté à l'économie mondiale quelque 222 milliards de dollars en 2010, plus du triple qu'en 2009, en raison notamment du séisme en Haïti et des inondations au Pakistan, a estimé mardi le réassureur Swiss Re. En 2009, les pertes s'étaient élevées à 63 milliards de dollars.

Le coût total pour le secteur de l'assurance a été porté à 36 milliards de dollars en 2010, en augmentation de 34 % par rapport à l'année précédente.

Swiss Re explique cette explosion par plusieurs événements dramatiques qui ont marqué l'année, à commencer par le tremblement de terre de janvier en Haïti, la canicule de l'été en Russie ainsi que les inondations en Chine et surtout au Pakistan. Ces catastrophes ont pesé lourd en termes de pertes humaines, avec plus de 260.000 décès, dont la grande majorité en Haïti, contre 15.000 en 2009.

Trends.be, avec Belga

Les catastrophes d'origine naturelle et humaine ont coûté à l'économie mondiale quelque 222 milliards de dollars en 2010, plus du triple qu'en 2009, en raison notamment du séisme en Haïti et des inondations au Pakistan, a estimé mardi le réassureur Swiss Re. En 2009, les pertes s'étaient élevées à 63 milliards de dollars.Le coût total pour le secteur de l'assurance a été porté à 36 milliards de dollars en 2010, en augmentation de 34 % par rapport à l'année précédente.Swiss Re explique cette explosion par plusieurs événements dramatiques qui ont marqué l'année, à commencer par le tremblement de terre de janvier en Haïti, la canicule de l'été en Russie ainsi que les inondations en Chine et surtout au Pakistan. Ces catastrophes ont pesé lourd en termes de pertes humaines, avec plus de 260.000 décès, dont la grande majorité en Haïti, contre 15.000 en 2009.Trends.be, avec Belga