Les élections du 26 mai prochain seront dans la ligne de mire des actions. "En décembre, la FGTB Bruxelles a présenté son mémorandum et initié une campagne dont l'objectif est de replacer les travailleurs au centre des préoccupations politiques", rappelle Estelle Ceulemans, secrétaire générale.

"Un plaidoyer progressiste qui vise à garantir à tout un chacun le droit à une véritable qualité de vie (en termes de logement, de santé et de mobilité), la préservation de notre modèle bruxellois de vivre ensemble et la défense de la qualité des emplois dans notre région. Ce 1er mai, à la veille d'échéances électorales importantes, nous continuerons à convaincre les Bruxellois qu'autrement et mieux, c'est possible", affirme-t-elle encore dans le communiqué.

Les élections du 26 mai prochain seront dans la ligne de mire des actions. "En décembre, la FGTB Bruxelles a présenté son mémorandum et initié une campagne dont l'objectif est de replacer les travailleurs au centre des préoccupations politiques", rappelle Estelle Ceulemans, secrétaire générale. "Un plaidoyer progressiste qui vise à garantir à tout un chacun le droit à une véritable qualité de vie (en termes de logement, de santé et de mobilité), la préservation de notre modèle bruxellois de vivre ensemble et la défense de la qualité des emplois dans notre région. Ce 1er mai, à la veille d'échéances électorales importantes, nous continuerons à convaincre les Bruxellois qu'autrement et mieux, c'est possible", affirme-t-elle encore dans le communiqué.