L'action Tesla et l'action Apple figurent à la 8ème et à la 3ème place des actions les plus populaires auprès des particuliers aux Etats-Unis. En Belgique, ces deux actions sont aussi très présentes dans les portefeuilles boursiers des ménages belges. Ces actions sont même tellement populaires que leurs cours de Bourse est devenu trop cher pour l'épargnant moyen !

Donc que font les dirigeants de ces sociétés pour continuer à attirer les particuliers ? Ils divisent simplement leur action en 4 ou 5. En d'autres mots, si on divise l'action Tesla en 5, vous aurez 5 actions Tesla au lieu d'une seule mais pour la même valorisation globale. C'est comme couper une pizza en 5 parts, cela n'augmente pas la taille de la pizza. En revanche, le prix de l'action devient plus abordable pour le commun des mortels. Donc, Tesla va diviser son action par 5 et Apple par 4.

Vous me direz, c'est sympa à savoir, mais si je ne suis pas en Bourse, en quoi cela peut-il m'intéresser ? C'est simple, c'est un signal clair de la Bourse, pour montrer que l'avenir s'écrit devant nous, et cet avenir sera numérique et plus vert. En effet, Tesla vaut aujourd'hui environ 280 milliards de dollars, c'est plus que la valorisation réunie de GM, de Ford et de Chrysler. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que la Bourse, dont le métier est d'anticiper l'avenir, parie sur le fait que demain, nos voitures seront majoritairement électriques et que Tesla a pris une très large avance sur les autres constructeurs. Quant à Apple, sa valeur a dépassé les 2.000 milliards de dollars en Bourse, c'est une première historique. Là aussi, ça signifie que notre vie, aujourd'hui déjà et demain encore plus, passera par cette prothèse rectangulaire et lumineuse que nous consultons une centaine de fois par jour !

Pendant ce temps, nos médias sont remplis d'histoires d'enseignes de mode qui tombent en faillite... Le covid-19 est souvent cité comme raison principale pour expliquer ces faillites. Mais le covid-19 a aussi bon dos, en réalité, ce fichu virus va surtout accélérer les tendances qui existaient déjà avant lui. La preuve, Apple sourit et Camaïeu souffre, Tesla resplendit et Brantano gémit !

A croire que l'émergence d'un nouveau monde doit - hélas - toujours se faire dans la douleur.

L'action Tesla et l'action Apple figurent à la 8ème et à la 3ème place des actions les plus populaires auprès des particuliers aux Etats-Unis. En Belgique, ces deux actions sont aussi très présentes dans les portefeuilles boursiers des ménages belges. Ces actions sont même tellement populaires que leurs cours de Bourse est devenu trop cher pour l'épargnant moyen ! Donc que font les dirigeants de ces sociétés pour continuer à attirer les particuliers ? Ils divisent simplement leur action en 4 ou 5. En d'autres mots, si on divise l'action Tesla en 5, vous aurez 5 actions Tesla au lieu d'une seule mais pour la même valorisation globale. C'est comme couper une pizza en 5 parts, cela n'augmente pas la taille de la pizza. En revanche, le prix de l'action devient plus abordable pour le commun des mortels. Donc, Tesla va diviser son action par 5 et Apple par 4.Vous me direz, c'est sympa à savoir, mais si je ne suis pas en Bourse, en quoi cela peut-il m'intéresser ? C'est simple, c'est un signal clair de la Bourse, pour montrer que l'avenir s'écrit devant nous, et cet avenir sera numérique et plus vert. En effet, Tesla vaut aujourd'hui environ 280 milliards de dollars, c'est plus que la valorisation réunie de GM, de Ford et de Chrysler. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que la Bourse, dont le métier est d'anticiper l'avenir, parie sur le fait que demain, nos voitures seront majoritairement électriques et que Tesla a pris une très large avance sur les autres constructeurs. Quant à Apple, sa valeur a dépassé les 2.000 milliards de dollars en Bourse, c'est une première historique. Là aussi, ça signifie que notre vie, aujourd'hui déjà et demain encore plus, passera par cette prothèse rectangulaire et lumineuse que nous consultons une centaine de fois par jour ! Pendant ce temps, nos médias sont remplis d'histoires d'enseignes de mode qui tombent en faillite... Le covid-19 est souvent cité comme raison principale pour expliquer ces faillites. Mais le covid-19 a aussi bon dos, en réalité, ce fichu virus va surtout accélérer les tendances qui existaient déjà avant lui. La preuve, Apple sourit et Camaïeu souffre, Tesla resplendit et Brantano gémit !A croire que l'émergence d'un nouveau monde doit - hélas - toujours se faire dans la douleur.