Selon le cabinet Muyters, une partie de cette hausse s'explique par l'inscription anticipée dans les statistiques des jeunes diplômés qui se sont inscrits à l'avance en tant que demandeurs d'emploi. Quelque 5.000 jeunes seraient ainsi déjà repris dans les chiffres au 1er juillet alors qu'ils ne l'étaient qu'au 1er août auparavant. Le cabinet a qualifié le taux de 7,9% de "relativement bon" dans le contexte international. (Belga)

Selon le cabinet Muyters, une partie de cette hausse s'explique par l'inscription anticipée dans les statistiques des jeunes diplômés qui se sont inscrits à l'avance en tant que demandeurs d'emploi. Quelque 5.000 jeunes seraient ainsi déjà repris dans les chiffres au 1er juillet alors qu'ils ne l'étaient qu'au 1er août auparavant. Le cabinet a qualifié le taux de 7,9% de "relativement bon" dans le contexte international. (Belga)