Pieter Vansynghel, actuel CEO d'Eddy Merckx Cycles, n'était en place que depuis le début de 2009 : selon Trends, la croissance internationale de l'entreprise ne se passe pas comme elle le devrait.

Kurt Moons préfère pour sa part voir l'aspect positif des choses : "Eddy Merckx Cycles grandit très vite. On approche actuellement du cap des 6 millions d'euros de chiffre d'affaires. En outre, nous lançons sur le marché cette année de nouveaux modèles. Tout cela demande une réorganisation dans laquelle s'inscrit ma nomination."

Fin 2008, Eddy Merckx a vendu la majorité de ses parts à Sobradis, le fonds d'investissement de Joris Van Brantegem, l'homme qui a "fait" Brantano. Pieter Vansynghel est également actionnaire.

Les nouveaux patrons de l'entreprise ont défini une nouvelle stratégie grâce à laquelle les vélos Eddy Merckx devraient devenir leader mondial du marché du vélo de luxe d'ici cinq à sept ans. La part du marché belge devrait, dans le même temps, se réduire sérieusement à 30 % du chiffre total des ventes. Les marchés américain, britannique et japonais devraient devenir "très importants".

Trends.be

Pieter Vansynghel, actuel CEO d'Eddy Merckx Cycles, n'était en place que depuis le début de 2009 : selon Trends, la croissance internationale de l'entreprise ne se passe pas comme elle le devrait.Kurt Moons préfère pour sa part voir l'aspect positif des choses : "Eddy Merckx Cycles grandit très vite. On approche actuellement du cap des 6 millions d'euros de chiffre d'affaires. En outre, nous lançons sur le marché cette année de nouveaux modèles. Tout cela demande une réorganisation dans laquelle s'inscrit ma nomination."Fin 2008, Eddy Merckx a vendu la majorité de ses parts à Sobradis, le fonds d'investissement de Joris Van Brantegem, l'homme qui a "fait" Brantano. Pieter Vansynghel est également actionnaire.Les nouveaux patrons de l'entreprise ont défini une nouvelle stratégie grâce à laquelle les vélos Eddy Merckx devraient devenir leader mondial du marché du vélo de luxe d'ici cinq à sept ans. La part du marché belge devrait, dans le même temps, se réduire sérieusement à 30 % du chiffre total des ventes. Les marchés américain, britannique et japonais devraient devenir "très importants".Trends.be