Liu Han, ainsi que son frère Liu Wei et trois complices, avaient été condamnés à mort fin mai dans la province du Hubei, reconnus coupable d'avoir "organisé un gang mafieux" et d'avoir commis des "meurtres" Leurs appels avaient été examinés et rejetés début août, et les cinq accusés ont été exécuté de concert lundi, a précisé un tribunal de Xianning, dans le Hubei, sur son compte de microblogs officiel, assurant que "leurs droits avaient été complètement protégés".

Personnage haut en couleur, Liu Han dirigeait Hanlong, un vaste conglomérat privé aux intérêts allant du tourisme aux minerais. Il s'était distingué à l'international en lançant en 2011 une offre de rachat de près d'un milliard d'euros sur la société minière australienne Sundance Resources. Bien qu'acceptée par ce dernier, l'opération avait cependant tourné court en 2013, le chinois n'ayant pu fournir dans les temps un plan de financement.

Des médias chinois avaient alors évoqué le placement en détention de Liu Han, notamment soupçonné de blanchiment d'argent dans des casinos de Macao.

Le "gang" des frères Liu, accusé d'avoir assassiné au moins 8 personnes, sévissait dans la province du Sichuan (sud-ouest), ancien bastion de Zhou Yongkang, l'ex-grand patron de la sécurité publique chinoise aujourd'hui disgracié.

Liu Han, ainsi que son frère Liu Wei et trois complices, avaient été condamnés à mort fin mai dans la province du Hubei, reconnus coupable d'avoir "organisé un gang mafieux" et d'avoir commis des "meurtres" Leurs appels avaient été examinés et rejetés début août, et les cinq accusés ont été exécuté de concert lundi, a précisé un tribunal de Xianning, dans le Hubei, sur son compte de microblogs officiel, assurant que "leurs droits avaient été complètement protégés".Personnage haut en couleur, Liu Han dirigeait Hanlong, un vaste conglomérat privé aux intérêts allant du tourisme aux minerais. Il s'était distingué à l'international en lançant en 2011 une offre de rachat de près d'un milliard d'euros sur la société minière australienne Sundance Resources. Bien qu'acceptée par ce dernier, l'opération avait cependant tourné court en 2013, le chinois n'ayant pu fournir dans les temps un plan de financement.Des médias chinois avaient alors évoqué le placement en détention de Liu Han, notamment soupçonné de blanchiment d'argent dans des casinos de Macao.Le "gang" des frères Liu, accusé d'avoir assassiné au moins 8 personnes, sévissait dans la province du Sichuan (sud-ouest), ancien bastion de Zhou Yongkang, l'ex-grand patron de la sécurité publique chinoise aujourd'hui disgracié.