Bruno Tuybens, ancien secrétaire d'Etat aux Entreprises publiques et actuel député (SP.a), qui milite contre les bonus excessifs des banquiers, a lui-même reçu, dans le passé, une rémunération variable de son ancien employeur, KBC, révèle mercredi De Tijd. Voici une dizaine d'années, il a touché un bonus (net) de 250.000 euros pour ses prestations sur une période de trois ans.

Avant de rejoindre le gouvernement en 2005, Bruno Tuybens a en effet travaillé pendant près de deux décennies pour KBC et son ancêtre, la Kredietbank. Il était notamment chargé de la gestion des produits financiers dérivés.

A ce titre, il a bénéficié de la politique de rémunération variable de la banque. En 1998, il a touché un bonus brut de 292.000 euros, dont il est resté en net, grâce à un régime fiscal favorable, 250.000 euros.

Interrogé par la quotidien financier, Bruno Tuybens affirme n'avoir jamais eu l'intention de cacher ce bonus : "C'est vrai que c'est un montant important. J'ai travaillé dur pendant cette période et KBC a enregistré de gros bénéfices. J'ai touché un bonus mais ce n'était pas plus ou moins qu'un autre commercial senior."

Trends.be, avec Belga

Bruno Tuybens, ancien secrétaire d'Etat aux Entreprises publiques et actuel député (SP.a), qui milite contre les bonus excessifs des banquiers, a lui-même reçu, dans le passé, une rémunération variable de son ancien employeur, KBC, révèle mercredi De Tijd. Voici une dizaine d'années, il a touché un bonus (net) de 250.000 euros pour ses prestations sur une période de trois ans.Avant de rejoindre le gouvernement en 2005, Bruno Tuybens a en effet travaillé pendant près de deux décennies pour KBC et son ancêtre, la Kredietbank. Il était notamment chargé de la gestion des produits financiers dérivés.A ce titre, il a bénéficié de la politique de rémunération variable de la banque. En 1998, il a touché un bonus brut de 292.000 euros, dont il est resté en net, grâce à un régime fiscal favorable, 250.000 euros.Interrogé par la quotidien financier, Bruno Tuybens affirme n'avoir jamais eu l'intention de cacher ce bonus : "C'est vrai que c'est un montant important. J'ai travaillé dur pendant cette période et KBC a enregistré de gros bénéfices. J'ai touché un bonus mais ce n'était pas plus ou moins qu'un autre commercial senior."Trends.be, avec Belga