Philippe Godfroid est devenu président de l'UCM en 2012, ce qui lui a permis de contribuer au lancement d'une réforme visant à structurer le groupe UCM et à lui permettre de se renforcer dans l'exercice de ses missions (la défense collective des indépendants et des chefs de PME francophones, d'une part, et leur accompagnement au travers des actions de développement économique et des différents métiers du groupe social, d'autre part).

Philippe Godfroid a été confirmé en 2016 à la présidence pour un nouveau mandat de quatre ans mais, en 2016, il s'était présenté avec l'intention de ne pas aller au bout des quatre ans. "Il voulait se donner le temps de finaliser la réforme. Celle-ci est à présent sur les rails et Philippe Godfroid considère donc que sa mission est terminée", explique l'UCM dans un communiqué.

Le conseil d'administration de l'UCM, qui remercie le président sortant pour "son action en faveur de la défense des indépendants et des PME ces cinq dernières années", va se mettre "sans délai" à la recherche d'un successeur pour achever le mandat. Le président de l'UCM siège au Groupe des 10, la plus haute instance de concertation sociale en Belgique, en compagnie de représentants des mondes patronal et syndical.

Philippe Godfroid est devenu président de l'UCM en 2012, ce qui lui a permis de contribuer au lancement d'une réforme visant à structurer le groupe UCM et à lui permettre de se renforcer dans l'exercice de ses missions (la défense collective des indépendants et des chefs de PME francophones, d'une part, et leur accompagnement au travers des actions de développement économique et des différents métiers du groupe social, d'autre part). Philippe Godfroid a été confirmé en 2016 à la présidence pour un nouveau mandat de quatre ans mais, en 2016, il s'était présenté avec l'intention de ne pas aller au bout des quatre ans. "Il voulait se donner le temps de finaliser la réforme. Celle-ci est à présent sur les rails et Philippe Godfroid considère donc que sa mission est terminée", explique l'UCM dans un communiqué. Le conseil d'administration de l'UCM, qui remercie le président sortant pour "son action en faveur de la défense des indépendants et des PME ces cinq dernières années", va se mettre "sans délai" à la recherche d'un successeur pour achever le mandat. Le président de l'UCM siège au Groupe des 10, la plus haute instance de concertation sociale en Belgique, en compagnie de représentants des mondes patronal et syndical.