Le conseil d'administration de Belgacom prévu jeudi sera crucial. Le président de Belgacom, Theo Dilissen, devra mettre le forcing sur le conseil pour que Concetta Fagard ne soit pas réintégrée.

Si le conseil d'administration décidé que Mme Fagard ne peut pas revenir, une rupture de confiance sera établie et une démission de M. Bellens inévitable. Didier Bellens peut éviter ce scénario s'il décide de ne pas réintégrer Mme Fagard.

En cas de licenciement, il restera encore le problème de la prime de départ - 2 millions d'euros dans ce cas- et de son successeur. Un scénario qui circule prévoirait que le directeur financier, l'Américain Ray Stewart, reprendrait provisoirement les rênes de Belgacom dans l'attente de la nomination d'un nouveau CEO.

Trends.be avec Belga

Le conseil d'administration de Belgacom prévu jeudi sera crucial. Le président de Belgacom, Theo Dilissen, devra mettre le forcing sur le conseil pour que Concetta Fagard ne soit pas réintégrée. Si le conseil d'administration décidé que Mme Fagard ne peut pas revenir, une rupture de confiance sera établie et une démission de M. Bellens inévitable. Didier Bellens peut éviter ce scénario s'il décide de ne pas réintégrer Mme Fagard. En cas de licenciement, il restera encore le problème de la prime de départ - 2 millions d'euros dans ce cas- et de son successeur. Un scénario qui circule prévoirait que le directeur financier, l'Américain Ray Stewart, reprendrait provisoirement les rênes de Belgacom dans l'attente de la nomination d'un nouveau CEO. Trends.be avec Belga